Qu'est ce que l'endométriose ?

Chaque mois, les femmes réglées du monde entier éprouvent différents symptômes au cours de leur cycle menstruel. Douleurs abdominales et lombaires, maux de tête, ballonnements et éruptions cutanées, il est important de dire qu’avoir ses règles peut parfois être inconfortable. Mais ressentez-vous toutes ces douleurs au point que vous ne pouvez plus vous lever du lit ? Ces douleurs sévères pourraient être un signe d’endométriose c’est pour cette raison que j’ai décidé de lever le voile sur ce sujet dans l’intérêt de toutes !

QU’EST CE QUE L’ENDOMÉTRIOSE ?

L'endométriose survient lorsque la muqueuse de l'utérus se développe en dehors de l'utérus. C'est lorsque le tissu endométrial (qui forme la muqueuse de votre utérus) se développe dans des zones de votre corps où il n’est pas supposé le faire (les ovaires, les trompes de Fallope, autour de l'utérus, du col de l'utérus, de la vessie, du vagin ou du rectum).

L'endométriose peut être très douloureuse et peut conduire à des règles insupportables ainsi qu’à la stérilité. Bien que cela puisse entraîner des problèmes de fertilité, de nombreuses femmes atteintes d'endométriose tombent enceintes et donnent naissance à un enfant sans problème.

Selon la Endometriosis Foundation of America, environ 176 millions d’êtres humains menstrués sont touchés par l’endométriose, et elle toucherait environ une femme menstruée sur 10 (il y a donc de fortes chances que vous connaissiez une personne qui en souffre). Malheureusement, elle est souvent mal diagnostiquée et confondue avec d’autres pathologies comme le syndrome du côlon irritable, des allergies, des kystes ovariens, des maladies inflammatoires pelviennes ou des troubles de la thyroïde. C’est pour cette raison que nous avons décidé d’aborder le sujet pour sensibiliser les personnes qui nous entourent à cette maladie.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES ?

L’endométriose, en particulier si elle n’est pas diagnostiquée, peut nuire aux activités quotidiennes de nombreuses personnes en raison de la douleur qu’elles éprouvent.

Voici quelques symptômes à surveiller:

  • Douleur pelvienne
  • Rapports sexuels douloureux et crampes
  • Douleur lors des selles ou de la miction
  • Infertilité
  • Kystes ovariens
  • Douleur lors des examens pelviens
  • Sang dans les urines
  • Diarrhée ou constipation
  • Fatigue
  • Nausées
  • Ballonnements


Gardez à l'esprit que ces symptômes peuvent arriver à des personnes sans endométriose, mais que ceux qui en souffrent le subissent à un niveau plus élevé.

Si l’un ou l’autre de ces symptômes s’applique à vous et si vous savez que quelque chose ne va pas, consultez un gynécologue ou une sage-femme ! Écouter votre corps est toujours la solution.

COMMENT SOULAGER L’ENDOMÉTRIOSE ?

En réalité, il n’existe pas de véritable remède contre l’endométriose, mais il existe des moyens de soulager la douleur. Les médecins recommandent généralement d’essayer des méthodes « naturelles » de traitement et d’opter pour la chirurgie en dernier recours (elle peut coûter très cher et n’est pas toujours la bonne solution).

Prenez le temps de revoir votre alimentation. Est-ce que vous mangez sainement? Éliminer les aliments de votre régime alimentaire qui causent une inflammation, tels que les produits laitiers, la caféine, le sucre raffiné et les glucides, peut aider à soulager vos symptômes. Supprimez les aliments riches en œstrogènes ou des boissons telles que l'alcool et le soja. Oui, l'alcool augmente vos taux d'œstrogènes, ce qui peut aggraver vos crampes ou votre endométriose, et les produits à base de soja peuvent perturber l'équilibre hormonal. Optez pour des aliments anti-inflammatoires tels que les légumes-feuilles, le bok choy, le céleri, les noix et bien d'autres aliments délicieux !

L'hormonothérapie est également utile dans le traitement de l'endométriose car elle contrôle les hormones et peut rendre les menstruations plus légères ou plus courtes. Bien que le traitement hormonal ne soit pas une solution permanente, il peut ralentir la croissance du tissu endométrial et empêcher la propagation de celui-ci !

Parmi les autres traitements, on peut citer la chirurgie conservatrice, qui consiste à prélever le plus de tissu possible tout en préservant l'utérus et les ovaires, ou l'hystérectomie, qui consiste à retirer l'utérus, le col utérin et les ovaires. Nous savons que cela peut sembler effrayant. Il est donc préférable d’en parler à votre médecin avant de décider de ce qui vous convient le mieux ! Il est également important de garder à l’esprit que même avec tous les traitements, vos symptômes pourraient réapparaître.

EST CE QUE VOUS POUVEZ UTILISER UNE CUP LUNACOPINE AVEC L’ENDOMÉTRIOSE ?

OUI ! En fonction de l'intensité de votre flux vous devrez peut-être vider votre cup plus souvent, mais il est tout à fait sûr d'utiliser une coupe menstruelle si vous souffrez d'endométriose. Bien sûr, nous recommandons toujours de consulter d'abord votre médecin ou sage-femme !

Éviter les produits chimiques toxiques contenus dans les serviettes et les tampons sera très bénéfique pour votre corps (pour des raisons évidentes). Utiliser une cup en silicone médical comme la Lunacopine est une alternative bien plus sûre pour votre vagin.